Rendu obligatoire par la loi d’orientation du 10 juillet 1989, réaffirmé par la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école du 24 avril 2005 et la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013, le projet d’établissement définit, au niveau de l’Etablissement Public Local d’Enseignement (EPLE), les modalités particulières de mise en œuvre des orientations, des objectifs et des programmes nationaux, ainsi que du projet académique.

Inscrit dans le cadre de l’autonomie des EPLE, le projet d’établissement exprime et fixe les choix pédagogiques et la politique éducative de l’établissement pour une durée comprise entre 3 et 5 ans. Élaboré par les différents partenaires, particulièrement au sein du conseil pédagogique, il est adopté par le conseil d’administration.
Il sert à exprimer la volonté collective d’une communauté particulière et à assurer la cohérence de ses actions avec ses valeurs et le contexte de l’établissement. Conformément à l’article L401-1 du code de l’éducation, issu de la loi du 23 avril 2005, il peut notamment prévoir la réalisation d’expérimentations pédagogiques.

Il est élaboré à partir d’une analyse du contexte comprise et partagée par tous les acteurs de l’école (professionnels et usagers) et de l’avancée du contrat d’objectifs en cours. Il convient donc de :

  • après avoir fait un bilan synthétique et une évaluation du précédent projet d’établissement, réaliser un état des lieux (recherche d’indicateurs pertinents) ;
  • analyser les spécificités internes (forces/faiblesses), externes (opportunités, contraintes) ;
  • partager le diagnostic avec la communauté éducative et lui proposer une réflexion sur les valeurs éducatives mises en tension par certains points-clés de ce diagnostic partagé ;
  • déterminer les priorités et les axes de progrès, en concertation, et mettre en place les groupes de travail.
  • définir les axes du projet ;
  • établir les objectifs généraux et opérationnels par exemple au moyen de fiches action.

Il est indispensable de réaffirmer les valeurs ou les principes prioritaires qui éclairent les actions présentées.

 

A propos du contenus

Les projets traitent généralement des sujets ou domaines suivants :

  • pédagogie et évaluation ;
  • information, orientation et prévention du décrochage ;
  • éducatif : santé, citoyenneté (comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté – CESC), vie scolaire, internat, lutte contre la violence, sécurité, développement durable ;
  • culture, ouverture à l’international ;
  • politique documentaire ;
  • politique de communication (interne et externe) ;
  • partenariats ;
  • projet numérique ;
  • formation tout au long de la vie ;
  • liaison inter-établissements et inter-cycles.

La réforme du collège invite désormais à réaliser un projet d’établissement décliné sur les 4 parcours de l’élève (Parcours Avenir, Parcours Citoyen, Parcours Santé, Parcours d’Éducation artistique et culturelle). Un volet numérique peut utilement y être ajouté (Folios permet notamment d’archiver tous les documents liés aux 4 parcours)

 Pour aller plus loin, cliquez ici

Vous pouvez prendre connaissance du projet d’établissement du collège Arthur Rimbaud

http://rimbaud34.net/wp-content/uploads/2017/12/2-PROJET-ETABLISSEMENT-RIMBAUD.pdf

Projet d’établissement du collège Arthur Rimbaud

 

Textes de référence